Sommet de la Coume de Bourg

Conditions

À faire au mois de mars quand la neige est très bien stabilisée et que les couloirs d’avalanches après cabane sont « purgés ». Le soleil arrive à 10h le 1er mars à l’aire de stationnement.

Présentation

Le cheminement est très agréable dans des ressauts faciles à passer alternant pentes douces et moyennes. L’arrivée au col est l’occasion d’une très belle découverte de la vallée du lac d’Oô avec une majestueuse barre de montagnes qui va du pic des Spijeoles au Hourgade. En face de vous, vous apercevez le Cap des Hounts Secs et au-delà le Quayrat apparaît.

Enfin, du sommet vous dominez la vallée du Lis avec la chaîne de montagnes qui s’étend des Crabioules au pic de Sacroux. Au Nord, le pic de Céciré est à votre hauteur et domine la station de ski de Superbagnères. Pour le retour, attar- dez-vous sur la crête et près du Mail de Castéran, avant de plonger dans le vallon profitez largement du beau spectacle sur la vallée d’Oô et de la vue sur le Larboust.

Raquettes

Itinéraire avec quelques pentes moyennes, courtes exposées au Nord et / à l’Est sur le haut. Par contre l’arête termi- nale est plus délicate et se fera à pied Crampons, piolet, parfois nécessaires.

Accès

De Luchon/ suivre la route du col de Peyresourde et arriver à l’église de Castillon. Prendre la route qui descend à gauche entre l’église et la poste.Elle traverse le ruisseau et monte dans la forêt.

A 2km du pont, prendre l’embranchement à droite et continuer dans le vallon jusqu’à la prise d’eau. Laisser la voiture contre deux petits édifices en maçonnerie.

Itinéraire

Monter par la croupe qui surplombe le ruisseau, trois sapins. Vous atteignez un replat avec un vieil enclos. La cabane de Bar-guères est sur un mamelon 100 m à droite. Vous avez des ressauts devant vous que l’on franchit facilement par la droite. En haut du deuxième ressaut et sur la droite vous avez l’itinéraire de descente (qui peut être pris à la montée).

Vous débouchez sur un plateau avec un nouveau ressaut plus important. Une belle combe sur la droite permet de le franchir et vous découvrez une cuvette avec un deuxième grand ressaut. Comme pour le précédent, une combe à droite vous conduit au-dessus sur le plateau au pied de la Coume de Bourg. Partez à droite sur un flanc à pente moyenne et en quelques lacets vous arrivez au départ d’une jolie combe sous la crête qui conduit à un col. Suivre la crête jusqu’au sommet (à pied, ou à skis sui- vant la qualité de la neige).

Descente : du col suivre la crête, à 500 m sur un magnifique plateau, vous sur- plombez la vallée du Larboust. Descendez sur une belle croupe et à 200m rejoignez à droite un creux avant de basculer dans le vallon du Mail de Castéran. Skiez sur la droite, après un replat, le vallon s’incurve à gauche, puis de nouveau à droite et, de ressaut en ressaut, vous rejoignez l’itinéraire de mon- tée. Skiez sur les pentes exposées au Nord ou à l’Ouest, évitez les flancs Sud.

Montre GPS pour cet itinéraire : la Polar M200

Pour cette session de ski de randonnée, j’ai utilisé une montre GPS assez récente pour enregistrer l’itinéraire : la Polar M200. Son prix est très abordable et je la trouve agréable. Le système Polar Flow est particulièrement agréable pour gérer ses entraînements sportifs dans le temps. Après chaque sortie de ski de randonnée, j’ai une estimation de la charge de la session sur mon corps. Le tracé GPS est fidèle à l’itinéraire que j’ai réellement suivi donc je ne trouve pas de défaut à la Polar M200 de ce côté. Pareil pour le capteur cardiaque au poignet : les résultats me semblent globalement très fiables. Je recommande donc cette montre GPS. Je vous livrerai mes impressions sur d’autres montres dans mes futurs articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *