Refuge du Portillon

Accès routier

De Bagnères-de-Luchon, suivre la D618 en direction du col de Peyresourde. A Castillon-de-Larboust, prendre à gauche la D76 qui traverse le village d’Oô et vous conduit aux granges d’Astau. Gîte d’étape, teil 05 61 79 35 63 où vous laissez votre voiture.

Présentation

Le lac d’Oô est célèbre, car la promenade facile y conduit permet à de nombreux promeneurs, depuis fort longtemps, d’admirer son bleu profond, la cascade et le cirque majestueux qui l’entoure. Au- delà, après avoir franchi les escarpements au-dessus du lac, les cimes se déploient, la lumière inonde les vallons, le spectacle de la haute vallée vous saisit d’admiration. Vous partez vers un pays de rêve tel que le définissait Henry Russell, poète et montagnard : « Ces géants funèbres et silencieux de granit et de glace qui se hérissent entre le port d’Oô et la vallée du Lis dans une immensité de neiges resplendissantes et des lacs céruléens qui ne dégèlent presque jamais et semblent atteindre les belles et froides régions du ciel où la sérénité est éternelle ».

Le refuge du Portillon et le refuge d’Espingo sont ouverts mais non gardiennés au printemps. Ils permettent d’assurer un bon relais pour les randonnées vers les hautes cimes du cirque : Perdiguère, Cap du Seil de la Baque, pic Gourdon, pic des Gourgs Blancs.

Suivant votre niveau, vous pourrez entreprendre l’excursion vers ces sommets ou bien atteindre les cols plus faciles : col de Literole, portillon d’Oô, port d’Oô, col des Gourgs Blancs. Nous décrivons deux itinéraires à l’Est et à l’Ouest qui vous permettent de découvrir l’ensemble de ce chaînon superbe de montagnes.

Conditions

Le passage enneigé dans les ravines escarpées au-dessus du lac d’Oô est très délica, avec danger d’avalanches. Il vaut mieux attendre que la neige remonte vers 2 000 m sur les flancs nord et soit sta-bilisée. Piolet et crampons nécessaires.

Itinéraire

Du parking des granges d’Astau, suivre le GR 10 large chemin qui entre dans le bois et monte sur la rive droite du torrent. Il forme des lacets, passe devant l’arrivée d’une télécabine et atteint un ressaut du bois. Il continue en traversée en descendant légèrement et une heure après le départ vous arrivez au lac d’Oô.

Suivre toujours le sentier balisé qui monte au-dessus du lac rive droite dans les hêtres, puis s’élève en lacets sur la rive gauche escarpée d’une ravine. Il part ensuite en traversée, passe les ravines, en balcon au-dessus du lac, et rejoint une combe qui s’élève jusqu’au col d’Espingo (le pays des pins) avec le refuge et le lac sur la droite (2 h 30 depuis le départ). Vous poursuivez sur la gauche du plateau sur 500 m pour rejoindre en descendant un peu, le lac Saussat droite.

À son extrémité amont vous cheminez dans la combe d’écoulement d’eau jusqu’au confluent des deux ruisseaux qui descendent du portillon et du port d’Oô. Ensuite, vous vous élevez sur le flanc rive droite du ruisseau du Portillon en passant à gauche d’une barre rocheuse. On arrive, après 300m de dénivelé soutenu à 150 m du pied des falaises sur un plateau légèrement incliné, on rejoint l’axe du ruisseau et on suit le vallon du Portillon jusqu’au refuge situé avant le barrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *