Refuge du Maupas

Accès routier

À Luchon prendre la route de Superbagnères. A 5 km vous arrivez à un embranchement, et suivez la D45 qui part dans la vallée du Lis. Continuez jusqu’au parking situé à son extrémité.

Présentation

Les montagnes de Luchon sont austères en plein hiver. L’accès est difficile. Situées sur un flanc Nord avec des pentes fortes, le soleil les éclaire très peu. Au printemps, le soleil un peu plus généreux vient encourager le randonneur pour affronter ces hauts sommets.

Pour découvrir les crêtes au-dessus du refuge, il faut passer une nuit au refuge car la dénivelée est importante. Le refuge est ouvert mais non gardienné. Après une première étape assez rude, la deuxième vous offrira la récompense.

En effet, le plateau supérieur au-dessus du refuge présente de vastes champs de neige aux pentes douces à moyennes. Ensuite, des arêtes rocheuses relativement faciles vous conduisent sur les sommets. La vue sur le massif de la Maladeta est surprenante et à vos pieds les vallons de Remuhe et Literola descendent vers la vallée de gnoles bleutées, ondulent à l’infini.

Conditions

À faire en fin de saison par neige stabilisée mais non gelée car la pente qui conduit au refuse est moyenne à forte et très longue. Il est préférable d’attendre que le niveau de la neige remonte au-dessus du bois. Piolet, crampons.

Itinéraire

Suivre le cheminement de l’itinéraire d’été. Traverser le ruisseau sur une passerelle en face de l’auberge. Des panneaux vous indiquent le sentier à suivre qui pénètre dans la hêtraie et monte en lacets. Il part en traversée et aboutit dans une clairière avec la vieille cabane de l’Artigue contre un rocher.

Remonter la clatrtere, et à son extrémité le sentier suit le ruisseau a som et Vient buter au Pied d’un ressaut. Un panneau vous indique la direction du refuge du Maupas. Au-dessus du ressaut se trouve la cabane de la Coume que vous ne voyez pas. Traversez le ruisseau, partez à l’horizontale, dans un passage étroit sous des rochers et vous débouchez sur un vaste plateau légèrement incliné, dégagé avec des bosquets de pins.

Le sentier franchit deux ruisseaux sur des passerelles, puis se dirige vers l’extrémité fermée par une ravine étroite d’où descend l’eau de Prat-Long. S’engager au départ de la ravine et rejoindre tout de suite la croupe à 100m à droite sur un replat. Du replat, le sentier part sur le flanc Nord, il monte très légèrement dans une trouée du bois de bouleaux et de sorbiers.

À 250m il fait un lacet autour d’un pin de 4m, puis un autre pour continuer dans la même direction sur 150 m en lisière supérieure du bois.

Ensuite, il fait un lacet à gauche pour sortir de la crête près d’un groupe de sorbiers. Vous êtes à Prat-Long, avec à l’extrémité droite la cabane et la gare intermédiaire du téléphérique. En face de vous, vous voyez le téléphérique et le der- nier pylône visible (altitude du refuge). Attaquez la grande pente en direction de ce dernier pylône.

Vous montez dans les ressauts légèrement marqués, et vous vous rapprochez du téléphérique pour passer à côté de la station de pompage. Ensuite partez à gauche pour atteindre le haut du mamelon d’où part le sentier d’été du lac Bleu et ensuite revenez en diagonale vers la ligne au point où le sentier d’été passe sous la conduite forcée (inscription sur le socle maçonné). Ne le prenez pas mais suivez sur la gauche la conduite sur 100m jusqu’à un ressaut. Le refuge de Maupas est légèrement en contrebas à est à 100m au-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *