PISTES vs ITINERAIRES

Ce qui différencie une piste d’un itinéraire, c’est son balisage, ses  aménagements et son entretien.  La piste est mesurée avec précision, clairement balisée et aménagée  conformément aux normes en vigueur. Les dénivelés en montée seront  respectés, les descentes trop rapides évitées, les dévers supprimés, les  branches qui gênent le passage, coupées. La piste sera régulièrement entretenue, les engins de damage et de traçage passeront chaque fois que  cela s’avère nécessaire, soit après une chute de neige, soit après une trop  abondante fréquentation.

La piste se boucle sur elle-même, départ et arrivée au même endroit.  Son profil doit être diversifié et s’équilibrer en montée, descente et plat  dans une proportion globale de un tiers. Elle ne doit pas entraîner de  problèmes d’orientation ou de sécurité, de telle sorte que le skieur puisse  partir l’esprit et le geste libre. Elle est sécurisante sur tous les plans. Les  pistes doivent être tracées à double, et même sur 4 traces en certaines  parties du parcours. L’itinéraire est un parcours plus libre, plus aventureux, où le balisage  n’existe qu’à l’état très sommaire, où les normes de dénivellation sont  plus fantaisistes, et qui n’est qu’exceptionnellement entretenu.  Il est néanmoins souhaitable que l’engin de damage puisse le parcourir 2 ou 3 fois dans la saison. L’itinéraire s’utilise avec carte et boussole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *